Communiquer s’avère cruciale alors que l’incertitude règne et l’annonce du report de nombreux salons mode n’incite pas à la confiance. Pourtant, il n’a jamais été aussi important de s’exprimer. Traditionnellement, le mois de septembre est marqué par ces foires professionnelles qui sont l’occasion de rencontrer vos clients ou prospects et surtout un bon moyen de communication.

Bref, ce temps est révolu pour un petit moment. Pour info, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a précisé qu’ils allaient devoir lutter contre le COVID pendant au minimum pendant 2 ans, voir l’article ici.

En  d’autres termes, en attendant il va falloir communiquer et voilà mes petits conseils.

1/ Communiquer autrement : intensifier votre présence sur les réseaux sociaux

Tout d’abord, si vous ne deviez faire qu’une seule chose c’est d’investir au sens propre du terme l’univers digital. Ainsi, vous regardiez d’un coin de l’oeil distrait les pages LinkedIn et vous scrolliez sur Instagram pour comprendre les dernières tendances. Et bien, maintenant il va falloir agir. Dorénavant, vous allez devoir vous y coller. Cela signifie tout simplement créer du contenu et surtout vous exposer.

Et, là vous allez dire comme Anna Karina dans Pierrot le Fou « Qu’est-ce que je peux faire ; je sais pas quoi faire ? ».

Effectivement, créer un page Instagram c’est bien mais après il va falloir l’alimenter. En d’autres termes, poster du contenu intéressant.

Tout d’abord, je vous recommande de regarder les pages de comptes qui vous intéressent afin d’analyser comment ils communiquent. Par exemple, en ce qui me concerne je suis fan de VogueTurfu car j’ai l’impression de retrouver un certain quotidien. Cela signifie qu’elle a su adopter un ton décalé qui me parle de moi (en tout cas, j’en ai l’impression).

 

En fait, il n’existe pas de secret, la communication reste la même quel que soit le support. Ainsi, il convient d’éviter d’être autocentré. C’est pourquoi, les photos de votre catalogue produit ou le partage sur vos collègues qui sont plus incroyables les uns que les autres c’est au mieux ennuyeux, au pire contre-productif.

Par contre, je vous invite plutôt à publier, dans un premier temps ce qui vous inspire ou ce que vous aimez. Avec le temps, vous allez affiner votre style ; vous allez également vous tromper mais cela fait partie du charme du voyage. En revanche, si vous ne postez pas, il ne va rien se passer 😉

Ainsi, il convient d’essayer, de prendre des risques et surtout de ne pas être ennuyeux. Si vous trouvez du plaisir dans vos publications, étonnamment cela va se voir et va attirer le regard.

2/ Se lancer

Comme c’est la rentrée et que vous avez fait le plein de vitamines C et surtout vous êtes motivés. Malheureusement, au bout de quelques semaines vous allez voir que les résultats ne sont pas forcément à la hauteur. Forcément, vous n’allez pas devenir un professionnel des réseaux en quelques semaines. C’est pourquoi, il va falloir s’accrocher mais je vous promets que cela va porter ces fruits. Oui mais quand ?

 

via GIPHY

La réponse qui s’avère la plus sensée est que cela arrivera quand cela arrivera. Bien évidemment, vous gérez un business et vous avez besoin de résultat rapide ainsi que de répercussion financière.

C’est pourquoi, cette stratégie de content marketing fonctionnera uniquement quand vous arriverez à solutionner les problèmes de vos clients avec vos produits (là, je cite Stephen Covey avec son livre « les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent« ). Et non pas en essayant de refourguer vos produits et services de manières indifférenciées.

3/ Être singulier

Je vais le redire mais éviter d’être chiant. Personne ne veut bosser avec quelqu’un d’ennuyeux ou de pompeux. En revanche, si vous arrivez à articuler une pensée originale dans un univers mode qui se prend trop au sérieux peut-être que vous trouvez votre voie.

À titre d’exemple, notre cher Simon Porte Jacquemus a su démontrer une subtile liberté de ton, agrémentée du soleil marseillais. Tout cela lui a permis d’agréger une belle communauté. Mais surtout, ce que je retiens c’est que malgré le succès son compte Instagram (2,7 millions d’abonnés) reste un modèle de légèreté et d’inspiration pour communiquer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

PATES BEURRE

Une publication partagée par JACQUEMUS (@jacquemus) le

 

4/ Produire, produire, produire pour communiquer

Si je devais tenter une comparaison, les réseaux sociaux ressemblent à une autoroute en France un 14 juillet. En d’autres termes, il va y avoir des bouchons. C’est pourquoi, pour arriver à émerger, il n’y a pas 10 000 solutions. Vous allez devoir produire du contenu de manière frénétique. Pour vous donner  une idée de ce qu’il faut faire, je vous recommande de lire une source d’inspiration qui s’avère également un entrepreneur de génie : Gary Vee.

Dans l’article du lien précédent, il préconise de créer « micro-tenu ». Ainsi,  d’une même vidéo de sa chaîne Youtube, son équipe va réaliser des posts ou mini-vidéos pour Instagram, Facebook ou Tweeter. Bref, sa team a produit plus de 30 contenus différents pour un résultat de 35 000 000 de vues.

 

Bien évidemment, vous ne pouvez pas en réaliser autant. Pourtant, vous pouvez d’un article de blog, par exemple, en tirer deux ou trois citations que vous pouvez mettre en image sur Instagram ou simplement les partager sur Twitter.

Si vous décidez de vous lancer dans la création de podcast ; de la même manière, vous pouvez extraire certains passages courts (10 secondes maximum) puis les mettre en image et en son avec un outil comme Wavve afin de pouvoir le publier sur Instagram.

5/ Le mot de la fin

Mon cher ami Danton, qui a fini sur une guillotine, me disait souvent « il faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace et la France sera sauvée ! ».

En d’autres termes, prenez des risques et surtout soyez vous-même afin de communiquer de la meilleure des façons !

Prenez-soin de vous et à très vite.

#MyFashionTech #FashionTech

Article initialement publié le 31 août 2020.

Vous souhaitez creuser le sujet. Ainsi, je vous recommande fortement d’écouter le podcast que j’ai réalisé avec Vadim de l’agence Spirit et Spirit où il m’explique comment l’art aide les marques à se sublimer, pour l’écouter c’est par ici.

Fabrice

Fabrice Jonas est le fondateur de Myfashiontech. Il écrit sur l'innovation au service de la mode et comment celle-ci peut rendre la mode plus durable.
Enfin, il couvre de nombreux évènements fashiontech en France et à l'étranger comme Gitex, ChangeNow Summit, Fashiontechdays ou le Salon Traffic.