Durant la dernière édition des Fashiontalks suivie par plus de 800 personnes à Anvers, Raf Simons est sorti de son silence après son départ de Calvin Klein en 2018. Cette discussion a été animée par avec une certaine délicatesse par Alexander Fury, directeur mode pour Another Magazine.

Raf Simons : la création au pouvoir aux Fashiontalks

Il a commencé à rappeler que le rôle d’un « designer était avant tout de créer du désir ». Et que son expérience en grande maison a été douloureuse notamment à cause des nombreuses critiques. En effet, le rythme infernale des collections ne l’a pas laissé indemne. En outre, le fait que les journalistes voulaient continuellement tout savoir et venir regarder son travail en court, il l’a vécu comme une forme d’intrusion. En effet, cela ne lui laissait plus de place et de temps à la création.

Afin d’endiguer cela, il a plaidé pour une plus grande indépendance des designers et qu’il convenait de surtout de ne pas trop se fier aux investisseurs qui oublient malheureusement trop souvent la création. A cet égard, il s’est montré plus que pessimiste sur le futur de la mode qui selon lui allait être dicté dorénavant uniquement par le marketing.

En terminant cet échange intimiste avec Alexander Fury, de manière étonnante il a évoqué sa nouvelle passion pour les séries télés qui pour lui débordent de créativité. Elles permettent notamment d’explorer plus en profondeur la psychologie des personnages. Ce nouveau terrain de jeu serait-il plus inventif que notre chère industrie de la mode pour le créateur belge ?

Fashiontalks 2019
@filleroelants @dcflanders

Dirk Van Saene : vive la naïveté !

Un contre-point plus optimiste est venu de Dirk Van Saene qui a reçu le prix du jury. Dans son discours de remerciement, il appelé, avec une belle émotion à ce que les jeunes designers prennent le pouvoir et  « ramènent de la naïveté et surtout de la fraîcheur dans la création ». Par ailleurs, il a également rappelé que durant sa période des « Six d’anvers » avec Walter De Beirendonck, Ann Demedemeester, Dries Van Noten, Dirk Bikkembergs et Marina Yee, il existait une certaine forte de solidarité qui semble revenir.

Bref, entre le marketing et la fraîcheur, j’ai déjà fait mon choix 🙂

Enfin, si vous voulez en savoir plus sur les Fashiontalks je vous invite à lire les articles de :

  • Rüdiger « Aujourd’hui encore le designer  doit créer le désir » pour Fashionnetwork
  • Tianwai Zhang « I just wanted to make clothes » pour WWD.

Photo de couverture par @filleroelants pour @dcflanders

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Myfashiontech.com

Fabrice

Fabrice Jonas est le fondateur de Myfashiontech. Il écrit sur l'innovation au service de la mode et comment celle-ci peut rendre la mode plus durable.
Enfin, il couvre de nombreux évènements fashiontech en France et à l'étranger comme Gitex, ChangeNow Summit, Fashiontechdays ou le Salon Traffic.