Paris Fashion Week

Actualité FashionTech #11 : Paris Fashion Week

🗞️ Actualité Fashiontech #11 : Paris Fashion Week épisode 1

Paris Fashion Week

Cette nouvelle Paris Fashion Week, qui présente les collections printemps/été 2022, nous rappelle furieusement la période pré-covid qui mêlait insouciance et exigence. Ainsi, les influenceurs Bryan Boy ou, l’américain, Derek Blasberg étaient de retour, après plus de 18 mois d’absence, comme le signal d’un « business as usual ».

En plein coeur de ce renouveau, avec Valentine, nous avons voulu effectuer un point d’étape sur les défilés emblématiques.

Dior: un retour au Swinging Sixties

En défilant au Jardin des Tuileries, Maria Grazia Chiuri en a profité pour proposer une collection printemps-été 2022 en s’inspirant du designer Marc Bohan qui a succédé à Yves Saint-Laurent. Celui-ci a officié plus de trente ans pour la marque de luxe et il a notamment créé le « Slim Look » qui se caractérise par une silhouette souple et libre.

Or, cet hommage ne prend pas vraiment. Sans doute, à cause d’une scénographie qui se voulait ludique mais un peu trop mécanique qui obligeait les mannequins à se déplacer en fonction d’une petite lumière rouge.  Concernant les tenues, la palette de couleur passait par la mandarine  ou le vert gazon mais n’arrivait pas à masquer un trop plein de vie.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dior Official (@dior)

Saint-Laurent, tout simplement sexy

Sur l’esplanade du Trocadéro, en face de le Tour Eiffel, Anthony Vaccarello a trouvé son inspiration du côté de Paloma Picasso, la muse de d’Yves Saint-Laurent. D’ailleurs, concernant celui-ci, elle lui donnera l’envie de créer « la collection 40 » dévoilé  en 1971 qui fut un joli scandale. En effet, elle s’inspirait de la mode durant l’occupation.

Le designer belge reste fidèle à sa ligne de conduite d’une mode sexy et inspiré du monde de la nuit. Le blazer, quant à lui , reste la pièce forte pour Vaccarello, avec des épaules puissantes.

Au niveau scénographie, sur l’esplanade du Trocadéro, le public se trouvait juste en face d’une cascade d’eau qui ressemblait étrangement au chute d’eau d’Olafur Eliasson new-yorkaise. Ce subtil mélange entre poésie, art et noctambulisme invitait à un voyage intérieur.

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par SAINT LAURENT (@ysl)

Olivier Rousteing célèbre 10 ans chez Balmain

Le Directeur Artistique de la maison de couture française a organisée une grande fête mélangeant mode et musique à l’île Séguin qui a rassemblé 6 000 personnes. Ainsi, il a demandé aux fameux super modèles, Naomi Campbell et Carla Bruni, de venir défiler comme un clin d’oeil à sa passion pour les années 80 et 90.

Dans le même temps, Olivier Rousteing révélait, qu’en Octobre dernier, il a été victime d’un accident domestique qui l’a laissé brûlé pendant plusieurs mois. Dès lors cette collection représente pour lui plus qu’un anniversaire. Ainsi, elle porte sa réflexion sur un vêtement doux et protecteur qui mêle également des bandages.

De cette réparation, Olivier propose une collection réjouissante comme un retour à la vie. Et, pour cela il souhaité convier à la fois ses proches ainsi que ses fans. Comme un symbole d’une marque de luxe qui joue sur la proximité et l’intimité.

 

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par BALMAIN (@balmain)

« Couturissime » : Manfred Thierry Mugler s’expose au MAD

En marge de cette première semaine de la fashion week parisienne, le grand designer des années 80-90 Thierry Mugler s’exposait au Musée des arts décoratifs.

Cette sublime rétrospective intitulait « Couturissime » reprenait les grands thèmes que Manfred affectionne comme le Bestiaire ou les Robots. Et, celle-ci nous rappelle à quel point il a su influencer le monde du luxe en intégrant par exemple, un guidon de Harley Davidson sur un bustier ou bien en créant un parfum iconique comme Angel.

Ce visionnaire a su également se réinventer en devenant un directeur artistique pour le monde la musique notamment Beyoncé. Un caméléon qui a eu mille vies.

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par MAD PARIS (@madparis)

Notre live 👇

Si vous avez raté notre discussion avec Valentine ou si vous souhaitez revoir notre livre, c’est juste ci-dessous :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ✌️ Fabrice Jonas (@fabrice_jonas)

Pour en savoir plus

https://www.vogue.fr/mode/article/saint-laurent-printemps-ete-2022

https://www.vogue.fr/mode/article/courreges-printemps-ete-2022

https://www.vogue.fr/mode/article/balmain-printemps-ete-2022-olivier-rousteing

https://www.businessoffashion.com/articles/marketing-pr/balmains-plan-to-compete-with-luxurys-mega-brands

https://i-d.vice.com/en_uk/article/4avjgq/dior-ss22-womenswear-review

https://www.voguebusiness.com/companies/inside-the-courreges-turnaround

https://www.nytimes.com/2021/09/30/style/olivier-rousteing-balmain.html

https://www.marieclaire.fr/defile-printemps-ete-yves-saint-laurent-2022,1401103.asp

Pour finir, je vous recommande chaudement de lire le résumer de notre live sur la Fasion Week à Londres durant laquelle Valentine était notre envoyée très spéciale. C’est par ici !

Photo : @unsplash

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !


London Fashion Week

Actualité Fashiontech #10 : London Fashion Week

🗞️ Actualité Fashiontech #10 : London Fashion Week

 

London Fashion Week

Cette semaine, Valentine a débarqué à Londres pour couvrir la Fashion Week. En direct de la capitale britannique, j’ai pu échanger avec elle sur ses impressions et les moments forts.

La spécificité de la London Fashion Week

Pour elle, la diversité et l’esprit créatif prédominent dans l’aspect couture à Londres. En effet, Paris semble plus conformiste dans ses choix. Tandis que la perfide Albion s’amuse notamment du côté des jeunes créateurs avec une Supriya Lele qui dévoile une collection « glamour suinté » pour Alice Cary dans Le Vogue. Cette collection minimale au bord de la déstructuration avec une pincée de sexyness a été un des défilés les plus remarqués.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Supriya Lele (@supriya_lele)

Tandis que du côté des maisons historiques,  Burberry, une nouvelle fois, n’a pas défilé. Derrière un discours sur le réappropriation du calendrier hors-saison, il semblerait plutôt que la célèbre marque anglaise au trench intemporel passe un moment plus que difficile en terme créatif mais surtout business. De la même manière, Victoria Beckham a passé son tour, manifestement pour les mêmes raisons.

En revanche, la marque de prêt-à-porter COS, au design simple mais élégant, en a profité pour se montrer. Derrière la marque suédoise, le géant H&M a démontré une nouvelle fois son savoir-faire au niveau marketing en créant l’évènement avec un défilé dans une capitale mode moins exposé médiatiquement qu’à Paris. Ceci, afin de tester la désirabilité auprès d’une presse britannique plus sensible à un style minimaliste.

 

Durant les Fashion Week comment renter dans les aftershows

Sinon, avec Valentine, nous avons évoqué les astuces ou bons plans pour assister aux soirées d’après défilés, principalement sur Paris.

Tout d’abord, le plus simple est que vous ayez un pote qui travaille pour une maison et qu’il puisse vous rajouter sur la liste des invités. En effet, les marques de mode travaillent une armée de stagiaires durant cette période. C’est pourquoi, il convient d’être stratégique dans vos amitiés. 😉

Sinon, il existe des lieux emblématiques de la vie parisienne comme le Silencio, le club, ou l’hôtel Amour où vous pourrez débusquer des soirées plus intimistes. Un autre endroit emblématique des nuits parisiennes s’avère être Le Marois qui privatise ses jardins pour des after plus que sympathiques.

Enfin, une autre manière de savoir où les cocktails se passent, il suffit de suivre les comptes Instagram d’agence presse qui s’occupe des marques comme Lucien Pages ou DLX.

Notre live 👇

Pour visionner ou revoir notre discussion, c’est juste ci-dessous :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ✌️ Fabrice Jonas (@fabrice_jonas)

Pour en savoir plus

https://www.businessoffashion.com/articles/retail/why-cos-is-showing-at-london-fashion-week

https://www.businessoffashion.com/briefings/fashion-week/london-fashion-week-looks-beyond-burberry

https://www.vogue.co.uk/fashion/gallery/supriya-lele-ss22-party-looks?fr=operanews

Enfin, pour lire le résumer de la semaine dernière sur le MET Gala, c’est juste .

Photo : @unsplash

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !


MET Gala

Actualité Fashiontech #9 : MET Gala

🗞️ Actualité Fashiontech #9 : MET Gala

 

MET Gala

 

Avec Valentine, nous voulions consacrer un épisode entier au MET Gala, après une année off suite à la pandémie. Cet évènement créé en 1948 a pour objectif de récolter des fonds pour ce musée et notamment le Fashion Institute. Ce dernier oeuvre à la conversion de vêtements. Mais surtout, il s’agit du moment de l’année pour découvrir des tenues extravagantes ou avec un message politique. En outre, il permet de vérifier la notoriété en regardant qui est invité et qui ne l’est pas. Bref, avec Valentine, nous avons pris le pouls de la mode aux USA.

Kim Kardashian : une image universellement reconnaissable

En arrivant la star américaine portait une combinaison intégrale noire de Balenciaga et son visage était voilé. À ses côtés le discret Demna également encagoulé, emmitouflé dans un hoodie, réussissait de nouveau un coup de maître au niveau marketing. En effet, Kim Kardashian avec ses formes et sa longue chevelure s’avère facilement identifiable. À la différence d’une Anna Wintour qui reste intimement associée à ses lunettes, Kim est devenue une icône par son physique.

Bien évidemment, les médias ont spéculé sur la signification de sa tenue : message politique pour le droit des femmes ou vis-à-vis de la situation en Afghanistan. La vedette américaine laisse planer le doute pour mieux susciter la curiosité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le stratégie du directeur artistique de Balenciaga, vous pouvez revoir notre live #4 dans lequel nous avons évoqué sa manière d’aborder les réseaux sociaux.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kim Kardashian West (@kimkardashian)

Thimothée Chalamet : la force du happening

Au début de la montée des marches du MET Gala, j’étais en train de scroller sur Instagram quand j’ai remarqué que le héros de Dune avait lancé un direct. Et, là, j’ai découvert que le jeune acteur se baladait avec l’artiste JR dans les rues de New York pour se rendre au MET Gala. Forcément, les fans se sont précipités pour les voir.

J’adore ces moments pendant lesquels les artistes reprennent le pouvoir de la frénésie médiatique.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JR (@jr)

Alexandria Ocasio-Cortez « Tax the rich »

La représentante démocrate a marqué les esprits en arrivant avec une robe du label Brother Vellies, créé par Aurora James. En effet, il était inscrit en lettre rouge « Taxer les riches ».

Lors de gala, le ticket d’entrée commence à 35 000$ jusqu’à 200 000$. Avec cette provocation l’élue démocrate voulait une nouvelle fois agiter une amérique qui a trop oublié les classes pauvres.

Ainsi, récemment, elle avait manifesté contre la suppression du moratoire contre l’expulsion des foyers qui ne pouvaient pas payer leur loyer lors de la pandémie.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alexandria Ocasio-Cortez (@aoc)

Billie Eillish : les convictions en action

De son côté Billie Eilish portait une sublime orbe rose Oscar de la Renta (comme Anna Wintour d’ailleurs) aux faux air de Marylin Monroe. Mais surtout, elle avait réussi un coup de maître au-delà de la provocation.

En effet, la chanteuse, qui est également vegan, a négocié avec la maison qu’elle arrête de réaliser des vêtements à base de fourrure.

À cet égard, Alex Bowen, CEO de Oscar de la Renta a déclaré, au Times, « J’ai beaucoup réfléchi à ce qu’Oscar a dit  que la seule chose qui l’inquiétait vraiment dans le secteur de la mode était que son œil vieillissait » et que dorénavant « Je dois m’entourer de gens avec des points de vue différents. » 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BILLIE EILISH (@billieeilish)

Notre live 👇

Enfin, pour voir ou revoir notre discussion avec Valentine, c’est juste ci-dessous :

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ✌️ Fabrice Jonas (@fabrice_jonas)

Pour en savoir plus

Afin de préparer ce live, nous avons beaucoup lu et voici une sélection des articles les plus intéressant sur le MET Gala de cette année :

https://www.vogue.com/article/met-gala-2021-every-american-icon-referenced-on-the-red-carpet

https://www.vogue.com/article/daniel-arnold-2021-met-gala

https://www.vogue.fr/mode/article/moments-met-gala-2021

https://www.nytimes.com/2021/09/15/style/aoc-met-gala-dress.html

https://nz.finance.yahoo.com/news/oscar-la-renta-drops-fur-165630459.html

Photo : @unsplash

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !

 


prix lvmh

Actualité Fashiontech #8 : Dior et le PSG, le Prix LVMH, salons physiques et Vogue se réinvente

🗞️ ACTUALITE FASHIONTECH #8

Dior et le PSG, le Prix LVMH, les salons physiques et comment Vogue se réinvente.

 

prix lvmh

Pour cette rentrée scolaire, placée sous le soleil, avec Valentine nous avons réalisé nos devoirs. Ainsi, cette semaine durant notre live, nous avons abordé le relooking des joueurs du PSG par Dior. Mais, aussi, les salons de mode qui reviennent en physique. Et, comment Vogue tente de se réinventer en nommant des nouvelles directrices. Enfin, le Prix LVMH a couronnée la créatrice Albanaise Nenji Dojaka

Dior et l’équipe de France de football

Le lundi 6 septembre, le club de la capital, a annoncé un partenariat avec la maison Dior, pour deux ans.

Kim Jones signe un vestiaire élégant et discret, avec des touches de noir et de bleu-marine, qui convient parfaitement à l’image Dream Team que veut se donner le Paris-Saint-Germain. Pour cette occasion, le styliste anglais en a profité pour revisiter le fameux Saddle Bag, inventé par Johan Galliano en 1999.

D’ailleurs, je vous ai intégré juste, ci-dessous, la vidéo de l’essayage par les joueurs. Sergio Ramos semble le plus à l’aise dans l’exercice ; tandis que Neymar paraît un peu mal à l’aise. Heureusement, Messi n’était pas là car il est connu pour avoir un style vestimentaire plus que particulier. En espérant, que Kim Jones puisse avoir une certaine influence sur sa manière de s’habiller. 🤓

 

Les salons de mode reviennent en physique

En plus de la rentrée scolaire, les salons mode revenaient également en force.

Tout a commencé par le  Who’s Next qui a eu lieu du 3 au 6 septembre Porte de Versailles qui a perdu 30% de visitorat par rapport à 2019 compte-tenu du fait des restrictions de voyage lié à la crise sanitaire. Ainsi, ils manquaient les acheteurs asiatiques et américains.

Ensuite,  le salon Made In France au Carreau du Temple qui permettait de découvrir le savoir-faire français. Mais surtout, pour ce rendez-vous, nous avons ressenti surtout le besoin de se retrouver. Comme si nous n’avions pas vu un vieil ami depuis trop longtemps (un an déjà).

La semaine prochaine c’est au tour de Première Vision, spécialiste du sourcing de matière première, de réapparaître en version physique mais réduite. Tout doucement, nous nous rapprochons d’un système que nous connaissions.

Des nouvelles directrices éditoriales chez Vogue France et Vogue Italia

En mai 2021, Emmanuelle Alt Rédactrice en chef du Vogue France quittait son poste après plus de 10 ans. Aujourd’hui, c’est Eugénie Trochu qui la remplace. Elle a commencé comme stagiaire en 2011 pour le Vogue US à Paris. Ensuite, elle a été rédactrice mode. Elle travaillera sous le houlette de Edward Enninful et Anna Wintour.

Son rôle sera d’accélérer la digitalisation de Vogue qui ressemble de plus en plus à un chef d’oeuvre en péril. À cet égard, Alexandra Van Houtte, CEO de Tagwalk, a écrit à propos de la nomination d’Eugénie « Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi impliqué dans son travail » et elle lui souhaite de « changer l’inchangeable ».

Dans le même temps, le Vogue Italia vient également de nommer une nouvelle Rédactrice en chef : Francesca Ragazzi.

Avec ce double changement, Vogue essaye de reprendre position auprès de la jeune génération qui est naît avec le digital, sensible à l’environnement et à la diversité.

Le prix LVMH

Nensi Dojaka, la jeune créatrice albanaise, basée à Londres a remporté le prestigieux prix LVMH avec une émotion non dissimulée. En larmes lors de la remise du trophée par la présidente du jury, Delphine Arnault, elle devient la 7ième lauréate. Avec cette consécration, elle obtient également 300 000€ pour développer ses colletions et également un an de mentorat.

Concernant son style, on peut le qualifier d’esthétique graphique avec le détail lingerie. Mais c’est surtout Sophie Fontanel qui en parle si bien en évoquant un mélange entre « la lingerie, le bandage, l’abstraction et l’architecture ».

Elle a créé son label en 2017 et a travaillé précédemment avec Peter Pilotto ainsi que Fiordor Golan. En outre, elle défilera lors de la prochaine Fashion Week de Londres.

Enfin dans le jury, on pouvait retrouver Virgil Abloh, Kim Jones, Jonathan Anderson, Maria Grazia, Marc Jacobs et Stella Mac Cartney. D’ailleurs, nous pourrions organiser une rencontre avec les joueurs du PSG avec qu’ils puissent échanger sur l’esthétisme durant une partie de football.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LVMHPrize (@lvmhprize)

Le live

Pour terminer, pour celles et ceux qui ont manqué, notre live sur Instagram, le replay c’est juste ci-dessous. 👇

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ✌️ Fabrice Jonas (@fabrice_jonas)

Pour en savoir plus

👉 Voici, ci-dessous, les articles qui nous ont servi à préparer notre live :

https://www.lofficiel.be/mode/3-choses-a-savoir-sur-nensi-dojaka-laureate-du-prix-lvmh-2021

https://fr.fashionnetwork.com/news/Nensi-dojaka-remporte-le-prix-lvmh-2021,1331618.html

https://www.elle.fr/Mode/Les-news-mode/Nensi-Dojaka-star-du-Prix-LVMH-3945099

https://www.marieclaire.fr/comme-vous-on-est-obsedees-par-l-incroyable-collab-dior-x-psg,1400152.asp

🤓 Enfin, pour connaître les sujets que nous avions abordé la semaine dernière lors de notre live, voici le lien vers l’article juste là.

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !


NFT et magazine de mode

Actualité Fashiontech #7 : Iris Apfel, Télétravail, Dolce & Gabbanna, NFT.

🗞️ ACTUALITE FASHIONTECH #7

Iris Apfel, Télétravail, Dolce & Gabbana, NFT.

 

Iris Apfel

Après un petit mois de vacances avec Valentine, nous voilà de retour avec l’actualité fashiontech qui reprend tous les jeudis sur Instagram à 10h00. Et cette semaine, on a évoqué les NFT, Dolce & Gabana, Iris Apfel et le télétravail.

Comment les magazines de Mode s’approprient les NFT

Vogue Singapour vient sortir son numéro de Septembre et il fait la part belle aux nouvelles technologies. En effet, à l’intérieur vous pourrez découvrir 15 NFTs dont notamment une robe réalisée par Olivier Rousteing : « Flame Dress ». Celle-ci sera vendue aux enchères à partir de 12 ETH, soit 38 000$, sur la place de marché Binance, le 12 septembre.

D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus les NFT, j’ai écrit un article sur le sujet juste ici.

Pour cette somme, vous allez récupérer le rendu 3D, l’animation, le croquis original et surtout porter la robe durant le jeu Altava. L’an passé, Balmain avait déjà collaboré avec cette compagnie singapourienne en réalisant un showroom virtuel. D’ailleurs, vous pouviez rencontrer le directeur artistique de Balmain, lui-même, en version digitalisée.

En s’aventurant du côté du monde de la Métaverse, les magazines de mode espère développer de nouvelles sources de revenus. Par exemple, en vendant de manière exclusive des NFTs, ils se positionnent en revendeurs. En outre, dorénavant, ils  intègrent également du contenu en réalité augmentée (AR) qui consiste en une nouvelle forme de publicité.

Bref, les revues y voient une formidable opportunité pour récupérer leur retard sur l’aspect digital et être pionnier sur le challenge des années qui arrive : La Métaverse.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vogue Singapore (@voguesingapore)

 

Dolce & Gabbana : les « nouveaux » défilés

Aujourd’hui, une présentation de vêtements ne suffit plus. À cet égard, les marques doivent sans cesse innover pour se démarquer.

Ainsi, Dolce & Gabbana  propose cette année un dîner pour la presse et les clients fidèles, plus une visite touristique, un concert, et non pas un mais deux défilés placés sous le signe de Venise. Toute la nouvelle collection a été inspirée par la citée des doges : mosaïque vénitienne ainsi que le verre de Murano.

Malgré la controverse de 2018, les stars occidentales ont été au rendez-vous comme Jennifer Lopez ou Helen Mirren.

Curieusement le défilé de la marque italienne a créé un buzz incroyable car une pluie de grêle s’est abattue sur les spectateurs et mannequins : une première dans l’histoire de la mode.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yu Masui (@yumasui)

Iris Apfel : la légende centenaire

La célèbre décoratrice d’intérieure et icône de mode vient de fêter ses 100 ans. Et, notre chère Sophie Fontanel de nous rappeler  que cette grande dame lui a dit un jour « Les habits nous font tenir debout ». En d’autres termes, le style permettrait de prolonger l’existence : juste une idée sublime (comme aurait pu l’écrire Marguerite Duras).

De mon côté, je pense que son excentricité, avec ses lunettes énormes, me rappelle qu’on peut se créer un destin en étant un personnage singulier. Aujourd’hui, il est rare de trouver une personnalité aussi impressionnante. Peut-être qu’une Lady Gaga s’en rapprocherait le plus.

Bref, le style reste avant tout une manière de vivre. Et, Iris Apfel nous l’a si bien rappelé.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par SophieFontanel (@sophiefontanel)

Télétravail à l’heure de la rentrée : une équation difficile

Alors que la France essaye de tourner la page COVID, les règles du télétravail ne sont plus aussi souples que précédemment. Dans le même temps, une étude de Cadremploi précise que 38% des franciliens envisagent de faire des aller-retours entre Paris et la Province.

Dès lors comment les entreprises de mode pourront fidéliser leurs employés et leur donner les moyens de travailler efficacement à distance ?

Une piste qui pourrait être envisagée notamment par l’équipe de Buffer qui travaille en total remote depuis plus de 10 ans. En effet, j’ai trouvé un article de José Gilgado qui explique comment être un parfait remote worker en 9 leçons :

  1. Sur-communiquer par défaut,
  2. Utiliser votre temps à bon escient,
  3. Vous n’êtes pas seul – connectez-vous avec les autres,
  4. Si quelque chose ne va pas dites-le,
  5. Prévoyez librement du temps pour brainstormer,
  6. Trouver un mentor,
  7. Alignez-vous sur les objectifs de l’entreprise,
  8. Focalisez-vous sur une seule chose à la fois,
  9. Concentrez-vous sur les éléments qui ne changent pas.

En espérant que cela vous a inspiré !

Enfin, pour regarder notre discussion avec Valentine, c’est juste ci-dessous 👇

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ✌️ Fabrice Jonas (@fabrice_jonas)

Pour en savoir plus

👉 Pour terminer, je vous ai mis ci-dessous l’ensemble des articles qui nous ont servi pour cet instalive :

https://www.voguebusiness.com/technology/exclusive-fashion-magazines-are-minting-nfts

https://www.femina.ch/style/mode/a-97-ans-licone-de-la-mode-iris-apfel-sort-son-autobiographie

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/08/27/dans-les-entreprises-la-delicate-mise-en-place-des-nouvelles-regles-de-teletravail_6092496_3234.html

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !


étude fashiontech

Pourquoi une étude Fashiontech ?

POURQUOI UNE ETUDE SUR LA FASHIONTECH ?

étude fashiontech

Pour cette rentrée 2021, avec l’ensemble de l’équipe Myfashiontech, nous avons décidé de publier notre première étude Fashiontech. En effet, après des mois à interroger et à dialoguer avec des acteurs de l’innovation notamment à travers notre Podcast Innovation Mode, ils nous a semblé évident de synthétiser tout cela. Aujourd’hui plus que jamais l’innovation technologique se trouve au coeur de nos activités.

Par ailleurs, la crise liée au COVID a accéléré la digitalisation des marques et aujourd’hui les maisons de luxe ont retrouvé, voire dépassé, leurs chiffres d’affaires d’avant-crise. Face à ce schéma inédit, d’un secteur du luxe en pleine forme et d’une crise sanitaire structurelle, nous avons voulu développer un outil qui vous permettra de naviguer grâce à des technologies solides et surtout en lien avec des clients de plus en plus mobiles.

études fashiontech

Mais qu’est-ce que vous allez trouver dedans ?

Il nous a semblé important de rassembler les sujets les plus pertinents du moment sous 5 grands axes :

  1. NFT : une nouvelle propriété digitale
  2. ON DEMAND : une production juste à la demande
  3. METAVERSE : un univers parallèle bien réel
  4. LA REALITE AUGMENTEE : une autre manière de sublimer
  5. VIRTUAL DRESSING : s’habiller autrement

Au-delà, de l’analyse, vous retrouverez également une série d’interviews d’expert que vous pourrez directement voir sur votre smartphone, en scannant un QRcode. À cet effet, notre partenaire Skyboy, nous a mis à disposition sa plateforme de réalité augmentée. Vous allez voir c’est plutôt bluffant. 😎

A qui s’adresse cette étude Fashiontech ?

Cette étude s’adresse tout d’abord aux marques de mode, retailers, fabricants ainsi qu’aux maisons de luxe et plus précisément, en leur sein, aux équipes :

  • Innovation,
  • Produit,
  • Marketing/Communication.

Nous l’avons pensé comme un objet créatif ayant pour fonction d’accélérer votre transition vers le digital avec un objectif business.

études fashiontech

Au fait cela coûte combien ?

Nous proposons deux formules.

La première où nous venons présenter l’étude auprès de vos équipes pendant un heure avec le livret pour 1 500€. Celle-ci permet d’avoir un aperçu global et innovant de l’état des technologies qui vont s’ancrer dans le marché de la mode et du luxe. A cet égard, elle permet une première approche et sensibilisation auprès de vos équipes.

Ensuite, un second format, sous la forme d’un workshop créatif d’une demi-journée pour 3 500€ où nous abordons tout d’abord notre étude. Et comment celle-ci peut s’appliquer à votre business. Cette dernière a un aspect opérationnel prégnant.

Le mot de la fin

Pour commander, cette étude, il suffit simplement de nous envoyer un petit message à :

  • hello@myfashiontech.com

Et après, on s’occupe de tout… Enfin presque. 😉

 

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !


Véronique Beaumont

Véronique Beaumont : ESMOD

🎙️INNOVATION MODE : PODCAST

SAISON 2 EPISODE 31

Véronique Beaumont

Dans ce nouvel épisode, j’ai reçu Véronique Beaumont, directrice du Groupe ESMOD, une école de mode fondée en 1841 par Alexis-Lavigne pour laquelle j’interviens depuis 4 années. Lors de notre échange, j’ai souhaité que Véronique aborde sa vision de la formation et comment aujourd’hui elle prépare les élèves à affronter un monde du travail fluctuant.

Véronique Beaumont au centre de la formation de demain

Ainsi, avec Véronique, nous avons évoqué la manière dont les formations des étudiants ont évolué grâce au digital.

Et comment aujourd’hui, le développement durable s’inscrit pleinement dans leur cursus ainsi que l’inclusivité.

Durant notre dialogue, elle a insisté sur le fait que diriger un groupe d’école passait surtout par des actions concrètes.

Enfin, elle a évoqué l’anniversaire d’ESMOD qui fêtera ses 180 ans en novembre prochain. À cette occasion, un grand évènement aura lieu avec des conférences, podcasts et expositions dans le coeur historique de Paris.

Je vous laisse découvrir Véronique.

Profitez-bien !

#MyFashionTech #FashionTech

👉  Afin d’entrevoir les métiers de demain, je vous invite à écouter mes conversations avec :

Podcast publié le 21 juillet 2021

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !


Massimo Moretti

Massimo Moretti : Lunu

🎙️INNOVATION MODE : PODCAST

SAISON 2 EPISODE 30

Massimo Moretti

Dans ce nouvel épisode, j’ai reçu Massimo Moretti responsable des partenariats chez Lunu qui a créé un écosystème qui intègre l’utilisation des crypto-monnaies dans l’économie réelle. En outre, il est également partenaire chez Spirit + Spirit, une agence créative spécialisée dans le monde de l’art.

Massimo Moretti : l’art et la technologie

Durant notre dialogue il est revenu sur la manière dont l’univers mode pourrait utiliser les cryptomonnaies. En effet, avec Lunu, il propose trois produits :

  • Le Terminal de paiement pour les achats en magasins,
  • Le Widget Lunu pour les achats en ligne,
  • Le Lunu Wallet qui permet le conversion des cryptos en monnaie fiduciaire.

Enfin, en cette période de reprise incertaine, il a délivré un message optimiste sur l’entreprenariat. En effet, dans cette moment de trouble, il convient de prendre contact avec un maximum de personnes car les effets d’opportunités sont démultipliés.

Bref, je vous laisse découvrir Massimo, un digital nomad inspirationnel.

Profitez-bien !

 

#MyFashionTech #FashionTech

👉 Vous vous demandez comment la technologie peut aider le monde de la mode et du luxe, je vous incite fortement à écouter ma conversation avec Teddy Pahagbia de l’agence Blvck Pixel.

En outre, j’avais également reçu Vadim Grigoryan le CEO de Spirit + Spirit et il m’avait longuement parlé du monde de l’art et de son rapport à l’innovation.

Podcast publié le 14 juillet  2021

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !


Teddy Pahagbia

Teddy Pahagbia : Blvck Pixel

🎙️INNOVATION MODE : PODCAST

SAISON 2 EPISODE 29

Teddy Pahagbia

 

Dans ce nouvel épisode, j’ai reçu Teddy Pahagbia de l’agence Blvck Pixel qui accompagne les marques dans leur transformation digitale. Ainsi, il a souhaité réunir, autour de lui, des technologistes créatifs afin de créer des expériences uniques qui fusionnent les mondes réels et virtuels. Pour lui, Blvck Pixel s’avère être plus qu’une agence ; c’est un laboratoire d’expériences et d’expertises.

Teddy Pahagbia : un geek entrepreneur

Durant notre dialogue, il a insisté sur le fait que l’humain devait être au coeur de cette transformation digitale. En effet, le numérique reste simplement un outil au service de celui-ci et non pas à l’inverse. Et cette technologie est avant tout service de la croissance des entreprises.

Enfin, il a expliqué pourquoi les fameux NFT (no-fongible token) allaient devenir une tendance durable pour le secteur mode. Aujourd’hui, la possession numérique, via les NFT, va permettre de dupliquer ce que nous réalisons dans le monde réel au monde digital.

Bref, je vous laisse découvrir Teddy un éternel optimiste réaliste de l’innovation.

Profitez-bien !

#MyFashionTech #FashionTech

👉 Pour en savoir plus sur les fameux NFT comment ils vont bouleverser le secteur, je vous invite à lire l’article que j’avais écrit sur le sujet.

Podcast publié le 30 juin 2021

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !


Clarisse Reille et Yann Gozlan

🎙️INNOVATION MODE : PODCAST

SAISON 2 EPISODE 28

 


Ce nouvel épisode est un peu particulier. En effet, j’ai souhaité recevoir Clarisse Reille, directrice du Défi Mode et Yann Gozlan président de Creative Valley. Car, tous les trois nous faisons partie du jury innovation de l’ANDAM et le prix a été remis à Spinnova. Cette compagnie finlandaise a développé une fibre textile 100% durable directement à partir de bois certifié FSC et de flux de déchets sans dissolution ni autres processus chimiques nocifs, tout en utilisant 99% moins d’eau que les autres production textiles traditionnelles.

Clarisse Reille et Yann Gozlan : coeur de l’ANDAM Innovation

Durant notre échange, ils sont revenus sur la création de l’ANDAM il y a trente ans et sur son évolution, notamment avec la création du prix innovation. Pour rappel, le premier lauréat de ce trophée a été la startup Euveka avec son mannequin-robot évolutifs et connectés.

Enfin, j’ai voulu connaître leur avis sur l’écosystème français fashiontech. En effet, celui-ci est reconnu mondialement pour son dynamisme ainsi que sa qualité. Et ils m’ont révélé pourquoi aujourd’hui il restait unique dans le monde.

Bref, je vous laisse découvrir Clarisse et Yann.

Profitez-bien !

#MyFashionTech #FashionTech

👉 Pour en savoir plus sur l’écosystème parisien, je vous invite à écouter ma conversation avec Laure Guilbault, journaliste mode et luxe.

Podcast publié le 23 juin 2021

Fabrice

Je me définis comme un explorateur Fashiontech.
En outre, j'accompagne les entreprises technologiques sur le marché de la mode et du luxe.
Enfin, je vis entre Paris et Valencia !