Pour ce 4ième épisode d’Innovation Mode, j’ai eu l’immense plaisir d’échanger avec Mey Parnian, directrice des ventes chez Fitle. Cette startup, incubée par la maison des startups LVMH, se définit comme un outil de recommandation de taille pour les sites e-commerce mode. En effet, Fitle s’attaque au difficile problème du taux de retour des achats en ligne qui oscille entre 15% et 20%.

Pour comprendre pourquoi Mey Parnian a intégré cette startup fashiontech il convient de revenir sur son parcours. En effet, elle a vécu dans différents pays (Espagne, Ecosse, Luxembourg ou Dubaï) et parle couramment anglais, espagnol, français et luxembourgeois. C’est pourquoi, elle constitue un mélange unique de culture internationale et d’une belle sensibilité.

Au début de notre discussion, elle évoque avec une touche d’émotion qu’elle est venue à Paris par amour. Et que les premiers mois ont été plus que difficiles. Mais aujourd’hui elle constate qu’elle s’est complétement intégrée et qu’elle apprécie de vivre dans la capitale française qui demande un certain temps d’apprivoisement. Bref, cela en valait la peine.

En intégrant Fitle, Mey Parnian a voulu s’immerger dans le quotidien d’une startup. Ce qu’elle aime plus que tout car il s’agit de convaincre les marques de mode et de luxe de l’intérêt de la technologie de la jeune pousse. Pour elle, c’est un véritable challenge à relever car elle a un rôle d’évangélisatrice entre l’innovation et celui de la mode : une place à part. Finalement, parler plusieurs langues permet sûrement de comprendre plus facilement des écosystèmes différents et d’accélérer les échanges.

Enfin, nous avons aussi et surtout beaucoup ri pendant cette discussion qui souligne encore plus la singularité de Mey.

Profitez-bien !

 

#Myfashiontech

Si le sujet du e-commerce en ligne vous a intéressés, je vous invite à écouter le podcast de d’Emeric Caramico de Dressclub, juste .

Ecrit à l’origine le 3 décembre 2019.